Déjanté par Hugo HAMILTON (2001)

Publié le par Restling

4ème de couverture : Dure vie que celle de flic dans le Dublin d'aujourd'hui : la crasse, la violence, la drogue... le progrès, quoi. Et voilà qu'on vous crucifie un gus - doux Jésus !- sur la porte d'un hangar à bateaux, la tronche couronnée jusqu'au col par un méchant sac en plastique. Saloperie d'époque! Allons, tout n'est quand même pas perdu: la Guinness continue de couler au robinet, et l'ami Pat Coyne, chevalier exemplaire, est là qui vous protège, prêt à nettoyer votre bonne ville de toute la racaille qui voudrait la pourrir jusqu'à l'os... Seul problème: à vouloir jouer les chevaliers aujourd'hui, on ne s'expose pas seulement à recevoir des coups, voire à finir dans une bagnole-cercueil au fond des eaux du port... on risque de péter les plombs, tout simplement.

Idée de lecture piochée chez Keisha, son avis est ici.
Inhabituel, ce roman policier mais pas du tout inintéressant. J'ai fait connaissance avec Pat Coyne, un guarda (policier irlandais) assez atypique.
Pat Coyne, marié, père de 2 enfants, s'est donné une mission : "Il était là pour veiller à ce que les ennemis du bonheur soient bannis."
A ses yeux, la vermine est principalement représentée par Berti "Drummer" Cunningham, caïd tout-puissant à Dublin et Coyne se met en tête de le faire tomber par tous les moyens possibles.
Le roman insiste particulièrement sur la personnalité borderline de Coyne, qui va jusqu'à bruler la voiture d'un suspect, pénétrer par effraction chez le même suspect afin de détruire tout ce qu'il peut -alors même qu'il est sous le coup d'une suspension de son poste de guarda-, qui met inconsciemment en danger ses amis et sa famille.
Il n'y a pas réellement d'enquête à proprement parler. Cunningham est coupable de multiples méfaits, tout le monde le sait, le problème est plutôt d'arriver à le coincer.
Entre problèmes relationnes et débordements de violence, Coyne livre un vrai combat contre la société telle qu'elle ne devrait pas exister selon lui.
Un roman à l'image de son personnage principal : déjanté, mais qui odnne également une vision très noire du monde.

Publié dans Policier-Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
coucou cécilou, mon message a beugué!!!!je voulais te dire quelque chose en interne mais je ne sais pas où t'écrire je ne vois pas"de contactez l'auteur"sur ton blog.

j'ai vu ton message chez chaplum au sujet de livres à donner..peux tu m'envoyer un email s'il te plait?
Répondre
R

OK Noisette, désolée je viens à peine de voir ton message ! Je t'envoie un mail de suite.


B
Chouette ! Me voilà rassurée et je suis bien contente que tu aies aimé davantage que je le croyais :) !
Répondre
R

Il va falloir que je fasse attention à être plus claire les prochaines fois et surtout à me relire (vieux défaut datant de l'époque du lycée déjà !).


C
hmm, intéressant, je note, j'aime beaucoup ce genre de romans
Répondre
R

Vraiment sympa comme roman oui !


R
Interessant, je m'empresse de le noter! Merci restling!!
Répondre
R

Mais de rien, c'est un plaisir !


B
Hmm... je ne te sens pas emballée, j'ai même l'impression que cette lecture t'a déçue par rapport à ce que tu en attendais, suite à ce que tu avais lu chez Keisha et moi. Pour ma part, j'ai été très sensible à l'humour, à l'atmosphère et au style de l'auteur, mais tout cela forme un ensemble très particulier, j'en ai conscience.
Répondre
R

Hihi je viens de relire mon billet et je me rends compte qu'en effet, je n'y donne pas clairement mon avis... (et aussi que j'ai fait plein de fautes de frappe ). Si si j'ai bien aimé cette lecture, je me suis attachée à Coyne et ses interrogations multiples. Et j'ai bien aimé le style
aussi, très particulier mais également très vivant !