Flic à Hollywood par Joseph WAMBAUGH (2006)

Publié le par Restling

Flic à Hollywood4ème de couverture : Un bijoutier ligoté avec une grenade placée entre les genoux ; une femme accusée d'avoir frappé son mari à la tête avec un marteau ; un " Darth Vader " se baladant à vélo le sexe à l'air ; un couple de paumés qui fricote avec la mafia russe... Les nuits du flic Wesley Drubb, fils à papa en mal de sensations fortes, sont bien agitées. Est-ce vraiment un hasard si au commissariat d'Hollywood, la réalité ressemble souvent à un scénario de film ?

"Putain, mais comment ai-je fait mon compte pour atterrir ici ?"
Voilà, j'ai enfin lu le livre offert lors du Black Swap par Xanadu (ah oui, parce que figurez-vous que j'ai fini par trouver mon swappeur et du 1er coup en plus ! ).
J'ai découvert Joseph WAMBAUGH et je ne le regrette pas.
Pourtant, j'ai bien cru que nous n'allions pas bien nous entendre tous les 2 à la lecture des 1ères pages, un dialogue "parlé flic" entre 2 policiers, qui a le mérite de nous faire entrer directement dans l'ambiance, mais un peu difficile à suivre d'entrée de jeu pour moi.
Mais tout celà s'est arrangé dès la page 12. Et là, j'ai plongé dans le quotidien du commissariat d'Hollywood, j'ai eu droit à une véritable immersion en milieu policier.
Sans s'attacher à un officier de police en particulier, l'auteur brosse une galerie de personnages criants de vérité avec en toile de fond l'enquête sur un cambriolage et un braquage à main armée.
On ressent très fortement ce sentiment d'appartenance à une famille, dans laquelle le policier surnommé l'Oracle fait figure de patriarche, propre aux flics de ce roman, la solidarité qui règne entre eux. Nous assistons à des scènes désopilantes qui ne peuvent avoir lieu qu'à Hollywood : "A [...] toutes les unités : voir femme dans Hollywood Boulevard, à l'ouest d'Highland. Agression en cours. Batman contre Spiderman. Batman vu pour la dernière fois en train d'entrer dans le Kodak Center. Personne qui a lancé l'appel est Marylin Monroe.", ainsi qu'à des scènes plus poignantes (des enfants victimes de maltraitance).
On sent que Joseph WAMBAUGH est un familier de ce milieu policier et qu'il s'est beaucup "documenté" afin que la fiction soit au plus proche de la réalité. J'ai particulièrement apprécié les remerciements finaux : "Et l'écrivain James Ellroy, qui me pressa de revenir aux racines du Los Angeles Police Department.".
En résumé, ce roman policier est un instantané humain et réaliste de la police d'Hollywood et Joseph WAMBAUGH est un auteur que je relirai avec plaisir.

Publié dans Policier-Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Ton résumé m'a bien fait rire.. Sympa l'ambiance polar, mais l'intrigue est-elle soutenue?
Répondre
R

Soutenue n'est pas vraiment le terme car en fait, on suit à la fois les différents policiers et les malfrats donc on les voit évoluer au fur et à mesure. Il n'y a pas d'enquête à proprement parler
pour remonter la piste des malfaiteurs (je veux dire celle où tu récoltes les indices, où tu suis des intuitions et où tu découvres le "méchant" à la fin). Parfois, le lecteur sait même des choses
que la police ignore.


K
J'ai déjà le petit mémo, tu penses, mais je peux m'arranger autrement...
Répondre
R

Je m'auto-moque car juste après avoir posté ma réponse à ton commentaire, je me suis retrouvée bloquée sur Ebay, plus moyen de retrouver mon login et encore moins mon mot de passe !!! Et
évidemment, rien n'est marqué dans mon petit fichier ! Nulle je suis, nulle je reste !


F
Je ne connais pas du tout cet auteur, encore une belle découverte que je vais noter ! ;-)
Bises et bonne semaine Restling, à bientôt !
Répondre
R

Et une de plus !  Bonne semaine à toi aussi Florinette ! Bizzz


M
"un " Darth Vader " se baladant à vélo le sexe à l'air" : rien que pour ça, ça donne envie de le lire MDR. Trêve de plaisanterie, ça a l'air chouette et je ne connais pas. En plus, il t'a plu. Je note mais après Connely ;-)
Répondre
R

Sympa non, la scène ne manque pas de piquant. Moi j'ai adoré la bagarre Spiderman-Batman et les réactions des témoins de la scène du genre "C'est Batman qui a commencé, je l'ai vu !".
Oui Connelly d'abord !


L
Tu es en plein dans les policiers en ce moment ! :D Je préfère les lire quand je suis en vacances ... peut-être pour faire un contraste avec mon esprit zen et détendu. :))
Répondre
R

Oui je me suis fait la réflexion aussi en postant mon billet d'autant plus que le prochain est encore un policier et que je viens juste de commencer La
Dame Noire de Stephen Carter et il me semble que c'est un thriller...
Moi quand je suis en vacances, je préfère des romans courts qui retiennent bien l'attention car les filles m'empêchent de me concentrer ! (et je ne suis jamais zen et détendue, tu en as de la
chance )