Souvenez-vous de moi par Richard PRICE (2008)

Publié le par Restling

4ème de couverture : En attendant de devenir célèbre, Eric Cash gère un restaurant dans le Lower East Side, un quartier de New York à double visage avec ses lieux branchés pour bobos et ses vieux immeubles où cohabitent dealers et immigrés. Deux mondes qui entrent en collision quand Eric et un de ses barmans se font braquer un soir de bringue.

Merci à Virginie de m’avoir prêté ce livre qui m’a fait passer un excellent moment de lecture. La 4ème de couverture présente des critiques dithyrambiques de Dennis LEHANE et Hubert Selby Jr, auteurs que j’apprécie énormément et je ne peux que me joindre à ce concert de louanges.

Le point de départ de l’intrigue, l’agression à main armée, dont sont victimes un gérant de restaurant, un de ses barmen et un ami de ce dernier, donne lieu à un roman intense, qui part dans un grand nombre de directions sans toutefois s’éparpiller.

Richard PRICE parvient à convaincre son lecteur aussi bien en se plaçant du point de vue des policiers enquêtant sur l’agression que de celui de l’agresseur ou encore du point de vue du rescapé de l’attaque.

Deux personnages sont plus particulièrement fouilléset servent de fil conducteur au roman.

Il s’agit tout d’abord de Eric Cash, le gérant de restaurant, un trentenaire habité par le « désir de réussir aggravé par une ignorance totale de la forme que prendrait cette réussite », à qui la violence de la scène a fait l’effet d’un électrochoc. Il se remet en question, culpabilise, cherche à s’en sortir. J’ai beaucoup aimé ce personnage, criant de vérité par ses faiblesses bien humaines.

Mais ma préférence va à Matty Clark, le policier chargé de l’enquête, « un homme qui, à quarante-quatre ans, considérait encore que fermer les yeux le soir était une punition ». L’inspecteur Clark est blasé ; blasé par l’échec de sa vie familiale, par les horreurs qu’il voit dans le cadre de son travail, la manière dont la politique prend souvent le pas sur les enquêtes. Il est blasé mais reste combatif et insuffle même une note d’espoir à la fin du livre.

Autour de ces deux protagonistes, Richard PRICE réussit une belle peinture, extrêmement vivante, d’un quartier de New-York et de ses habitants, si différents soient-ils.

Tous les avis sont chez BOB.




Publié dans Policier-Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lounima 28/11/2009 17:53


Pourquoi pas ? Mais où vais-je trouver le temps de lire tous ces livres !!! ;-)


Restling 28/11/2009 21:57


Ah oui l'éternel problème du temps !!! J'ai le même souci !


Manu 28/11/2009 09:53


Ca t'étonne si je te dis que j'ai "Le samaritain" dans ma PAL ? Ah je sens que ça va me plaire cet auteur !!!


Restling 28/11/2009 22:06


Je ne connaissais même pas ce titre Le Samaritain mais je re-note parce que ma rencontre avec Richard Price m'a vraiment beaucoup plu. Je suis sure
que tu vas aimer aussi !


Mango 28/11/2009 09:23


Auteur à découvrir donc! J'espère pouvoir le lire bientôt! 


Restling 28/11/2009 22:04


J'espère que tu vas aimer, c'est vraiment efficace comme écriture !


kathel 27/11/2009 12:39


Il faut vraiment que je découvre cet auteur, noté depuis une éternité... je sens que je devrais aimer !


Restling 27/11/2009 21:11


Ca a été une belle découverte pour moi. Pour continuer, j'ai noté Ville noire, ville blanche.


amanda 27/11/2009 08:28


il est dans ma PAL, et vient d'être rejoint par "le samaritain"... un auteur que je veux découvrir plus encore:)


Restling 27/11/2009 21:23


Moi aussi, ce livre m'a vraiment beaucoup plu ! Le prochain sera Ville Noire, Ville Blanche je pense. Et Le samaritain, je ne connaissais pas encore
ce titre donc je note.