Un minuscule inventaire par Jean-Philippe BLONDEL (2005)

Publié le par Restling

Un minuscule inventaire
4ème de couverture : Une paire de boucles d'oreilles, un hamac, un cendrier... le bric-à-brac habituel des vide-greniers. Pour ceux qui achètent, c'est l'occasion d'une trouvaille ou d'un cadeau. Pour ceux qui vendent, comme Antoine, c'est parfois un déchirement inattendu. A 42 ans, alors que sa femme vient de le quitter, il profite d'une brocante pour faire un grand ménage dans sa maison et dans sa vie. Mais voir disparaître un à un ces objets apparemment anodins, c'est aussi dérouler le fil de son existence, avec ses découvertes, ses joies et ses malheurs. Pour Antoine, le moment est alors venu de faire enfin la paix avec ses souvenirs et de se donner les moyens d'un nouveau départ...

En une journée et à travers une poignée d'objets, Jean-Philippe BLONDEL nous fait voyager dans le passé et le présent d'une dizaine de personnes aux destins plus ou moins liés.
La 1ère partie, "Une annonce" présente le personnage central, Antoine, fraichement divorcé, et qui profite d'un vide-greniers pour tenter un nouveau départ.
Dans la 2nde partie, "Objets perdus", chaque objet trouvant acquéreur fait ressurgir des souvenirs chez Antoine. Cela donne lieu à des flash-backs, des éclairages sur la vie d'Antoine, tout ce qui l'a mené là où il est.
Dans la 3ème partie, "Objets trouvés", nous assistons au renouveau de ces objets qui, ayant rempli leur office avec Antoine, partent vers une nouvelle histoire, de nouveaux souvenirs à bâtir.
Enfin l'épilogue, paradoxalement intitulé "Un début" nous montre que cette journée n'a pas été inutile et que voyager à travers sa mémoire a permis à Antoine de partir vers quelque chose de nouveau, et qui ne correspond pas forcément à l'idée qu'il s'en faisait le matin-même.
J'ai beaucoup aimé ce roman, cette ode aux souvenirs, la description des relations complexes qui peuvent exister entre les gens.
Comme dans This is not a love song, j'aime la tendresse qui entoure les personnages de Jean-Philippe BLONDEL.

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Je n'ai jamais lu Blondel... et ça fait un moment que je me dis qu'il faudrait bien que je le fasse! Et j'aime la couverture de celui-ci (et Dali en général)!
Répondre
R

Oui moi aussi j'aime bien Dali donc la couverture aussi. :-)
Sinon This is not a love song de Blondel est très bien aussi.


M
Je ne connais pas du tout mais ça pourrait me plaire je pense.
Répondre
R

La narration est assez sympa, la manière dont les objets traversent une histoire et marquent leur propriétaire.


A
J'ai lu 2 romans de JPB mais je n'ai pas aimé son univers.
Répondre
R

Alors là forcément je ne te conseille pas ce roman.