Vingt-quatre heures de la vie d'une femme par Stefan ZWEIG (1927)

Publié le par Restling

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme
4ème de couverture : Scandale dans une pension de famille "comme il faut". Au début du siècle, une petite pension sur la Côte d'Azur, ou plutôt sur la Riviera, comme on disait alors. Grand émoi chez les clients de l'établissement : la femme d'un des pensionnaires, Mme Henriette, est partie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée. Seul le narrateur prend la défense de cette créature sans moralité. Et il ne trouvera comme alliée qu'une vieille dame anglaise sèche et distinguée. C'est elle qui, au cours d'une longue conversation, lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.

Quelle merveilleuse plume que celle de Stefan ZWEIG !!!
Ce petit roman (trop court) est un régal à lire. La fuite de Mme Henriette avec l'inconnu rencontré la veille offre l'occasion à Mrs C., vieille dame, de raconter au narrateur ses 24 heures à elle, 24 heures qui ont failli changer sa vie.
J'ai beaucoup aimé les descriptions, tellement parlantes. Stefan ZWEIG arrive à nous décrire un personnage en commençant par ses mains, qui semblent avoir une vie propr et elles seules reflètent la nature profonde de leur propriétaire.
Ce roman date de 1927 et pourtant, il est toujours d'actualité : qu'est-ce qui pousse une personne (ici une femme) à tout quitter sur un coup de tête ? Que se passe-t-il dans ces instants où la raison n'est plus de mise ?
Je n'ai pas encore vu le film tiré de ce roman mais comme j'ai l'intention de le voir, je reviendrai poster un addendum à mon article quand ce sera fait...

Au cinéma : 24 heures de la vie d'une femme par Laurent Bouhnik (2003)

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

Peut-être aurais-je le palisir de te lire je viens d'écrire deux articles sur Zweig que je te laisse découvrir Laisse moi une trace de ton passage Bonne journée


Répondre
R

Je vais aller voir ça. Bonne journée à toi aussi !


B

je découvre Zweig que je ne connaissais pas et je me demande encore comment j'ai pu passer à côté de cet auteur qui m'a totalement subjugée


Répondre
R

Je l'ai découvert sur le tard et je me suis posée la même question !!!


F
ayé !
"24h de la vie d'une femme", c'est lu.
J'ai bien aimé la plume de zweig, que je ne connaissais pas. En revanche j'ai trouvé l'histoire un peu décevante mais c'est parce que je m'en étais fait toute une idée par avance ayant lu trop de billets peut-être ...
Répondre
R

C'est possible oui. Quand je l'ai lu, j'avais avantage de ne pas connaître du tout l'histoire et j'ai pu la découvrir au fur et à mesure, c'était un régal !


C
Je te conseille vivement "Lettre d'une inconnue" que je viens de commenter sur mon blog.
Pas encore lu "24 heures de la vie d'une femme" mais je suis plus que tentée ;)
Répondre
R

Lettre d'une inconnue, j'ai très enve de le lire. En plus, la couverture me plait énormément, j'aime beaucoup cette collection.
Je vais voir ton billet.


F
Au fil de différents blogs ce roman revient inlassablement avec le même enthousiasme. Je pense qu'il devrait me plaire, et comme il n'est pas épais je vais encore me laisser tenter !
Répondre
R

Laisse-toi tenter, pars "sur la route" et j'espère que le voyage t'enchantera !