Les autres par Alice FERNEY (2006)

Publié le par Restling

Les autres 4ème de couverture : Théo fête ce soir ses vingt ans et rien ne devrait troubler ce moment de convivialité et de réjouissance. Rien sinon le jeu de société que son frère aîné lui offre, qui révélera à chaque participant la façon dont les autres le perçoivent, menaçant de remettre en cause l'idée qu'il se faisait de lui-même et des sentiments réciproques l'attachant à ses proches. Au fil de la partie, le jeu devient le révélateur de secrets de famille jusque-là soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance... et nul ne sortira indemne de la soirée. Evoquant les liens de la fratrie, de l'amitié ou de l'amour naissant, Les Autres est aux relations affectives ce que La Conversation amoureuse est à l'amour : un accomplissement romanesque d'une remarquable maîtrise polyphonique.

Un livre vraiment très intéressant d'une part par sa construction et d'autre part par l'originalité de l'idée de départ.
Le livre commence par une page de garde présentant les personnages à la manière d'une pièce de théâtre : noms et relations entre eux.
Le corps du récit est divisé en 3 parties :
- les choses pensées : suite de petits chapitres reprenant chacun les pensées intimes des protagonistes tout au long de la soirée. Style direct, phrases courtes, on est plongé en plein coeur de leur état d'esprit et on apprend à cerner chaque individu.
- les choses dites : on reprend la description de la soirée de manière tout à fait objective, les gestes, les phrases de chacun.
- les choses rapportées : un 3ème récit de la soirée comme fait par une personne extérieure qui nous décrirait les personnages, leur état d'esprit dans la vie de tous les jours, la manière dont ils perçoivent les autres, leurs faits et gestes, des flash-back...
Ces 3 versions différentes de la même soirée nous permettent d'être au coeur même de tout ce qu'il se passe, de vibrer, d'être en colère ou triste avec tour à tour l'un ou l'autre des participants de cette soirée d'anniversaire un peu spéciale.
Quant à l'idée de départ, elle est très intéressante : comment un jeu de société (a priori anodin et inoffensif) peut-il chambouler les relations entre les membres d'une même famille, des amis ?
Ce jeu de société existe : Caractère, et si étrange que cela puisse paraître, ce livre m'a donné envie de l'acheter et d'en faire une partie avec mes proches. C'est fou l'intérêt que l'on peut porter à vouloir tout connaître alors que l'on sait quand même très bien que toute vérité n'est pas bonne à dire...
Le pouvoir des mots est démontré dans ce roman, les secrets sont dévoilés qui vont changer à jamais la vie de nos personnages.

"Les mots avaient agité la vie, comme les cristaux colorés du kaléidoscope."

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Si ça se trouve, ça peut donner des résultats plus positifs, ne crois -tu pas ?
Répondre
R

Je ne sais pas, il faudrait que les participants ne soient pas trop susceptibles. Moi-même je ne sais pas si je vivrais bien des critiques collectives à mon égard...


P
J'ignorais tout à fait que le jeu existait !
Répondre
R

Oui il existe, tu imagines pour mettre une mauvaise ambiance dans une soirée, c'est le top !


H
J'ai beaucoup aimé ce livre qui est divisé en trois partie cependant je trouve que la dernière partie s'éssouffle un peu vu que l'on a appris pas mal de chose dans les deux premières...j'ai récupéré "une conversation amoureuse" de cet auteur...
Répondre
R

Je n'ai pas lu Une conversation amoureuse mais comme Les autres m'a beaucoup plu, je pense que je peux le rajouter à ma LAL.


H
J'ai beaucoup aimé ce roman à part que j'ai trouvé que la 3ème partie s'éssoufler puisque l'on connaissait déjà à peu près tout.
Répondre
R

Je suis d'accord avec toi, la 3ème partie est une redite des 2 précédentes mais il y a quelques détails supplémentaires qui m'ont plu, en particulier les aspects physiques des personnages.


M
J'ai vraiment envie de lire ce livre, je crois que je ne vais plus tarder à me l'offrir :-)
Répondre
R

Je viendrai voir ce que tu en as pensé.