Marge Brute par Laurent QUINTREAU (2006)

Publié le par Restling


4ème de couverture : Et si l'enfer n'était plus dans l'au-delà mais dans l'état-major d'une multinationale ? Onze cadres prennent la parole autour d'une table lors d'un sacro-saint comité de direction. Il y est question de dividendes, de restructuration et de licenciements. Mais aussi de l'intimité la plus triviale, des désirs les plus inavouables. Entre le quotidien minuté de la mère de famille et le cynisme dépravé du jeune branché, entre le désespoir glacé de la directrice du personnel, la perversion froide de la femme de pouvoir et les fantasmes libidineux du bellâtre bureaucrate, un seul point commun : chacun, du fond de sa frustration, est en guerre contre tous les autres. Au centre de cette Divine Comédie, tel une sorte de Lucifer boursier, trône Rorty, le président, " nettoyeur aux mains propres, serial-killer au regard d'azur ".

 

J’ai assez aimé ce petit livre, la vision claire et incisive de l’auteur sur le monde impitoyable (cliché mais tellement vrai) de l’entreprise. Ce qui m’a assez amusée aussi, c’est que je n’ai rien trouvé de caricatural dans ces situations.

Le livre est constitué de 11 chapitres : tout d’abord les 9 cercles de l’enfer (les salariés qui sont totalement à la merci de la firme car ils n’ont rien à quoi se rattacher au dehors ou rien de suffisamment fort) puis le purgatoire (je suis là mais je pourrais être ailleurs) et enfin le paradis (je suis là mais peu m’importe ce qui se passe, je suis heureux).

Chaque chapitre ne constitue qu’une seule et unique phrase, pas de point, ni de majuscule, juste les pensées du cadre concerné.

Juste un petit regret, je trouve que le style ne change pas assez selon le cadre qui nous livre ses pensées. On dirait qu’ils pensent tous de la même manière avec les mêmes mots et les mêmes constructions de pensée.

Mais c’est quand même un assez bon livre.

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Décidément, tu es fan du monde de l'entreprise ;-)
Répondre
R

Hihi, en fait, je travaille dans le même domaine que celui évoqué dans le livre (agence de comm) alors il y avait pleins de thèmes qui me parlaient vraiment. Et ça me faisait rire de me dire que si
ça se trouve, beaucoup de mes collègues ont les mêmes pensées que dans le roman. Même si en soi, ce n'est pas vraiment marrant cette lutte acharnée pour le pouvoir et l'argent. Et ce n'est pas
vraiment mon truc, donc je peux en rire. :-)


A
Je vais passer mon tour car en ce moment le monde professionnel me pose assez de soucis comme cela...
Répondre
R

C'est sur que dans ces cas-là, c'est pas franchement agréable à lire !!!