Angel par Elizabeth TAYLOR (1957)

Publié le par Restling

Angel


4ème de couverture : "Voici un roman dont le sujet est le don d'une vie à l'écriture, et cela conté d'une façon si romanesque que nous sommes pris dans une sorte de tourbillon circulaire et dramatique. L'extravagante enfant qui en est l'héroïne, Angel, qui est tout sauf angélique, nous apparaît tout de suite rétive, méprisant l'épicerie où travaille sa mère, absente de la vie quotidienne, volontairement aveugle au réel."
(Extrait de la préface de Diane de Margelle)
Elizabeth Taylor est née à Reading dans le Berkshire en 1912. Elle a écrit douze romans et quatre recueils de nouvelles. Elle est décédée en 1975. Rivages a entrepris de publier l'intégralité de son œuvre.

Angel est égoïste, méprisante envers ses proches, sa mère et sa tante qui malgré leurs petits travers, ne lui veulent que du bien.
Son éditeur pense d'elle qu'elle est
"très fière et totalement dépourvue d'humour", "orgueilleuse et indomptable".
Elle est imbue d'elle-même, prend ses romans pour des chefs d'oeuvre alors que la critique n'est pas forcément dithyrambique à son égard, prend ces mêmes critiques pour un complot dirigé contre elle.
"Elle avait toujours admis que tout le monde avait lu ses livres et les connaissait presque par coeur..."
Et pourtant, elle a du succès, Angel, elle a de l'argent et développe une ascension sociale à laquelle elle n'aurait jamais pu prétendre...
Mais elle est seule, recherche l'amour d'un seul homme qui deviendra son mari mais ne lui offrira le bonheur qu'en mourant et en lui permettant ainsi de redéfinir son mariage comme le bonheur parfait, ce qu'il était loin d'être.
Angel ne trouve sa plénitude que dans l'imagination, en inventant les choses plutôt que de les vivre. Elle ne vit pas dans la réel. Par ce côté, elle en devient presque touchante.
J'ai adoré l'écriture d'Elizabeth Taylor, une écriture imagée, descriptive, parfois poétique.
Le film de François OZON est assez fidèle au roman d'Elizabeth TAYLOR, hormis quelques petites modifications sur l'histoire d'amour entre Angel et Esmé, et il nous apporte la vision des magnifiques descriptions de la romancière. Romola Garai incarne à la perfection le personnage complexe et ambigu d'Angel.

La critique des Inrockuptibles en mars 2007 : "Angel, paru en 1957, suit l'ascension puis la chute d'un personnage peu sympathique, une écrivaine à succès qui vivra grandeur et décadence, se donnant à l'écriture mais méprisant le réel, qui la rattrapera. Au fond, Angel est le roman tragique d'un aveuglement total."

"Un jour, il aperçut un grand cactus dans la vitrine d'un fleuriste. D'une poussée malingre et hérissée de piquants s'était épanouie une immense fleur inquiétante, solitaire et incongrue, un monstrueux accident. Et il avait songé à Angel."

Au cinéma : Angel de François OZON (2007)

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S


Magnifique roman, je suis sceptique quant au film, mais je le verrai quand même, histoire de...



Répondre
M
Voilà, je viens de profiter du long week-end pour me regarder le film et j'ai adoré !!! Bon, il y a quelques scènes kitsch mais dans l'ensemble c'était une adaptation fidèle et idéale du roman.
Répondre
R

Ah ben je suis ravie que tu aies aimé !!! Il faudrait peut-être que je me le repasse un de ces jours moi aussi...


A
Tiens, je le note sur mon cahier des FAV ;)
Répondre
R


Chouette !!! Encore un acronyme !!! Et encore une liste !!!
Je suis radieuse. ;-)



F
Je n'ai pas vu le film, mais le livre me tente bien ! :-)
Répondre
R

Oui il est vraiment agréable à lire, un vrai plaisir !!!


K
Je me demandais pourquoi on voyait ce livre à plusieurs endroits ces jours-ci! Et voilà... j'ai compris!!! Il y a un film qui sort!! (et sur ce commentaire teeeeeeellement constructif... moi aussi, je sors!!! ;) )
Répondre
R


lol
Oui c'est vrai que moi aussi j'ai l'impression de le voir partout ces jours-ci !!! :-)