L'herbe rouge par Boris VIAN (1950)

Publié le par Restling

undefined
4ème de couverture : Dans son style étonnant qui mêle la fantaisie et l'absurde avec l'émotion la plus poignante, Boris Vian nous raconte dans L'herbe rouge les aventures d'un savant qui a inventé une machine pouvant lui faire revivre son passé et ses angoisses.
Sous le travesti de l'humour moir, ce sont ses propres inquiétudes que met en scène Boris Vian, avec la frénésie d'invention burlesque qui l'a rendu célèbre.

J'ai moins aimé que L'arrache-coeur ou L'écume des jours mais j'ai quand même apprécié ce livre.
Boris Vian nous raconte l'histoire d'un savant qui a inventé une machine à "oublier". Il la teste sur lui-même mais cette machine le fait en fait revenir sur son passé, réfléchir à ce qu'il a vécu auparavant, ce qu'il a ressenti...
L'écriture de Vian est toujours très poétique, il joue avec les mots et nous transporte dans un univers de fiction où les objets du quotidien ne sont plus les mêmes, les coutumes sont différentes.
Reste ce qui fait l'essence de la condition humaine : les sentiments, la pensée, qu'elle soit tournée vers soi ou vers les autres.

"Les grans pots rouges des deux côtés du perron, transformés en Indiens sauvages par la nuit qui venait et l'incertitude de l'orthographe."

"Ils allaient, sans se soucier du chemin, côte à côte comme pour faire Eve."

"Là-bas, sur l'herbe écarlate, la tache beige du corps de Lazuli faisait un trou en relief. Une bosse, disent certains."
undefined

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
HOULALA je tape trop vite, les fautes de frappes, j'espère que tu me liras quand même (lol) comme dirait ma fille. Je te précise le livre que je parlais en premier c'était l'écume des jours!
Répondre
R

lol comme dirait pas encore ma fille (3 ans 1/2 c'est peut-être un peu tôt :-p)
Ne t'inquiète pas, j'avais tout bien saisi. Merci pour tes gentils comms, c'est un plaisir d'échanger avec toi.


N
Comme je ne connais pas les livres que tu lis tout de suite, je ne aits pas de comms, mais comme j'aime ton site, et je suis heureuse de tes passages sur mon blog, et que comme toutes personnes faisant un blog, on n'aime bien avoir des petits comms alors je me suis dit pour montrer que je ne t"ouclie pas je vais suivre ton récapitulatif d'auteurs, et dedans j'en connais alors je peux écire.

Pour boris vian je l'avais étudiée à l'école j'avais pas trop aimée, et puis je l'ai relu un jour avec un peu plus d'explications, et je l'ai bien aimée je le trouvais très poétique.

Pour l'arrache coeur, est ce que c'est celui ci où il y a une mère très très abusive avec ses enfants?c'était très particulier. Celui là je l'avais trouvé un peu "trop cru", si je ne me trompe pas sur l'histoire. Ou alors il faudrait un jour que je le relise de nouveau
Répondre
R

Oui je pense que Boris Vian, il faut le lire quand on en a envie et à l'école, c'est pas toujours forcément le contexte idéal... Moi je m'y suis mise bien après, quand j'étais à l'école, je
préférais Zola. :-)