Fight Club par Chuck PAHLANIUK

Publié le par Restling

undefined
4ème de couverture : Sur le plus haut building du monde, deux hommes exploseront dans dix minutes : Tyler Durden et le narrateur. Flashback. Un jeune cadre conte ses errances d'avion en avion, sa vie passée à ausculter des carcasses de voitures pour le compte d'un constructeur automobile. Bien qu'en bonne santé, l'homme participe à divers groupes thérapeutiques, s'y repaît du malheur des autres et y retrouve le sommeil... jusqu'à sa rencontre avec Marla, une sadomasochiste qui pratique la même imposture. Plus bouleversante encore sera sa confrontation avec Tyler Durden, l'inventeur des fight clubs, ces lieux où de jeunes américains biens nés se battent à mains nues jusqu'à l'épuisement. Peut-être pour donner un sens à leur vie. Peut-être parce que dans ce chaos consumériste qui sert de monde, "la douleur est la vérité, l'unique vérité". Mais pour Durden, il faut aller beaucoup plus loin...  

Forcément, j'ai commencé ce livre avec un a priori positif puisque le film de David Fincher est un de mes films préférés (avec le fabuleux Edward Norton, ce qui ne gache rien) et que je n'en avais lu que du bien.
Et bien, je n'ai pas été du tout déçue, bien au contraire...
Chuck Palahniuk a une écriture hachée, convulsive qui rend magnifiquement bien l'acidité de l'histoire qu'il raconte.
L'ambiguité des personnages et de leurs rapports les uns avec les autres remplit chaque ligne, chaque page...
La fin du livre tombe comme un couperet et le dernier chapitre souligne l'impossibilité de la rédemption du narrateur, entrainé vers le chaos qu'il a lui-même provoqué.
Pour moi, ce roman retrace la quête d'absolu du narrateur (qui reste toujours anonyme, son nom n'a pas d'importance) qui ayant tous ses besoins matériels assouvis, tend vers quelque chose d'autre, sans être capable de définir ce "quelque chose".
Quant au film, le cinéaste a très bien su rendre en images le roman de Chuck Palahniuk à la seule différence selon moi que Tyler a légèrement moins de consistance dans le livre que dans le film (mais étant donné que c'est Brad Pitt qui incarne Tyler Durden, allons-nous vraiment nous en plaindre ? ;-) ).

Au cinéma : Fight Club de David Fincher (1999)
undefined

Publié dans Romans noirs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
J'ai vu le film que j'ai adoré et j'aimerai beaucoup lire ce livre qui doit être pas mal aussi
Répondre
R

J'ai l'impression que si on aime le film, on aimera le livre... Sinon, je crois qu'on a des goûts ciné en commun. :-)


T
Si tu as aimé ce roman de Chuck Palahniuk, je te suggère de lire ses autres romans, notamment "Berceuse" et "A l'estomac".
Répondre
R
Thracinee : Merci, je rajoute immédiatement à ma LAL.