Virgin Suicides par Jeffrey EUGENIDES

Publié le par Restling

undefined
4ème de couverture : Des adolescents amoureux s'efforcent de percre le mystère des filles Lisbon. Du haut d'une cabane nichée dans les arbres, ils passent leur temps à scruter les fenêtres de leur maison.
Vingt ans plus atrd, ils rassemblent des fragments de ragots et de ouï-dire, de conversations téléphoniques, de rapports de médecins et de confessions crues et tourmentées. autant de pièces à conviction qui expliqueront peut-être les morts successives de Cécilia, Therese, Bonnie, Lux et Mary.

Ce livre m’a laissé une impression très forte.
L’histoire est racontée par une bande de garçons dont nous ne savons pas grand-chose (ils sont seulement désignés par « nous » : combien sont-ils ? qui sont-ils ? De temps en temps, un nom est mentionné mais sans prendre trop d’importance, seulement comme témoin d’une scène. Ils restent des observateurs.
Ce n’est pas l’histoire de 5 suicides que nous raconte Jeffrey EUGENIDES mais l’histoire de l’amour porté par ces garçons aux filles Lisbon. Amour dont ils ont gardé l’empreinte indélébile, certainement du fait qu’en se suicidant, ces filles gardent l’image et la saveur parfaites des amours adolescentes. Le temps ne ternira pas leur pureté.
Ils mènent une sorte d’enquête autour de ces morts, rassemblent des « pièces à conviction », procèdent à des « interrogatoires ».
Dans tout le roman, aucune raison, aucune explication n’est donnée aux suicides des sœurs Lisbon.
L’histoire reste dans une sorte de flou, de vague car à aucun moment nous ne savons ce qui se passe dans leur tête.
Sofia Coppola a réussi à garder cette distance avec les héroïnes de son film. On les voit évoluer mais sans rentrer dans leur esprit.
Le film est une très bonne adaptation du livre. Aucun détail important n’est négligé et l’atmosphère du roman est très bien rendue.

"Nous sortions avec les cheveux mouillés dans l'espoir d'attraper la grippe et de pouvoir ainsi partager leur délire."

"A la fin, les tortures qui avaient tourmenté les filles Lisbon se condensèrent en un refus simple et raisonné d'accepter le monde tel qu'il leur était proposé, si plein de défauts."

"L'essence des suicides n'était pas dans la tristesse ou le mystère mais dans l'égoïsme pur et simple. Les filles se chargèrent de décisions qu'il convient de laisser à Dieu. elles devinrent trop puissantes pour vivre parmi nous, trop préoccupées d'elles-mêmes, trop visionnaires, trop aveugles."

Au cinéma : Virgin Suicides par Sofia Coppola (2000)
undefined

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
J'ai vu le film il y a quelques années et je viens de me procurer le livre et j'ai hâte de le lire!
Répondre
R

N'hésite pas, il est génial !!! D'ailleurs je viens de lire Middlesex du même auteur et c'est un vrai coup de coeur !!!


L
Je n'ai lu que la moitié, il faut que je le reprenne. J'avais bien aimé mais je ne sais plus si je m'étais lassée au bout d'un moment... ou peut-être que j'étais occupée à ce moment :)
Répondre
R

Bon de toutes façons, tu sais comment ça finit ;-). Moi j'ai vraiment bien aimé, j'espère que tu apprécieras autant que moi en le reprennant.


M
Oups ça je comprends, je serais bien incapable de lire en anglais, à mon grand regret.
Répondre
R
C'est dommage, je suis sure qu'on rate plein de subtilités mais en même temps, j'aime tellement la langue française que quand un livre est bon, c'est un régal...
M
Un livre magnifique. Je l'ai lu il y a plusieurs années. J'ai été envoutée par l'écriture de Jeffrey Eugenides et par la vie des cinq soeurs Lisbon. Le film m'a autant plu que le livre, c'est rare !

Le deuxième roman de cet écrivain "Middlesex" est aussi un véritable tour de force que je conseille à tous !
Répondre
R
Manu : Je suis pressée de découvrir Middlesex malheureusement lorsque je l'ai commandé, je n'ai pas fait attention et j'ai commandé la version anglaise... Et je ne suis vraiment pas du tout au point pour lire un roman en anglais...
A
J'ai découvert Sofia Coppola et Kirsten Dunst grâce au superbe film "Marie-Antoinette". Je me suis ensuite tout naturellement penchée sur "Virgin Suicides". Le film m'a laissée perplexe : difficile de dire si j'ai aimé ou non. Toutefois, j'ai eu envie d'en savoir plus sur le livre à l'origine du scénario. Il est dans ma pal et ta critique me conforte dans ce choix !
Répondre
R
Aelys : Moi je n'ai pas encore vu Marie-Antoinette. Echange de bonnes critiques, je vais vite me décider à le visionner. :-)